Région des Pays de la Loire
Lycéens

Commission "Éducation et lycées, orientation et lutte contre le décrochage, civisme".

Des actions éducatives pour apprendre autrement

Cliquez pour agrandirLe projet Scrobe concept, autour de la création de luminaires, mené par des élèves du Lycée des métiers Heinlex à Saint-Nazaire, regroupe les AEL "Envie d'entreprendre et de créer" et "Les jeunes s'exposent".

La mise en œuvre du nouveau Pacte éducatif régional en direction des jeunes apprentis et lycéens avance à grands pas. Au cœur de ce pacte, les Actions éducatives ligériennes (AEL) viennent illustrer la nouvelle ambition éducative régionale. Explications.

Ces Actions éducatives ligériennes (AEL) ont une double ambition : accompagner les équipes éducatives et les apprentis et lycéens ligériens pour leur permettre de construire leurs parcours de citoyens et de jeunes actifs, et apprendre « autrement », grâce à des projets concrets, de « terrain », compléments utiles à l’enseignement.
L’appel à projets régional a été repensé autour de quatre nouveaux axes qui s’inscrivent dans la continuité des évolutions thématiques engagées depuis 2015 : le civisme et les valeurs de la République, l’ouverture au monde économique et aux richesses des territoires, l’estime de soi, la prévention et la lutte contre les addictions et la culture notre bien commun. Quatre axes qui ont pour ambition de développer respectivement l’esprit d’engagement, d’entreprendre, de responsabilité et de créativité des jeunes Ligériens.
Cinq cent quatre-vingt-douze projets ont été retenus pour l’année 2017-2018, portés par 201 établissements au bénéfice de 38 600 jeunes dans les cinq départements. La mobilisation des CFA et des MFR, notamment, est croissante. Autant de chiffres encourageants pour cet appel à projets entièrement repensé.
Les autres dispositifs du nouveau Pacte éducatif régional sont en cours de finalisation. Le déploiement des Ambassadeurs du civisme, notamment, est programmé pour la rentrée 2018-2019. Ces jeunes volontaires en service civique assureront le lien entre les établissements et les acteurs locaux. Ils seront amenés à organiser des actions sur le civisme mais aussi la santé, la prévention et la vie locale.

Elles ont dit :

Fabienne Costa, conseillère pédagogique au CFA de la CCI Le Mans-Sarthe
« Nous menons cette année sept actions éducatives portées par 16 formateurs, impactant 600 jeunes soit 40 % de nos effectifs. Chaque année, nous essayons de choisir des projets transversaux qui puissent bénéficier au plus grand nombre, et qui aient un lien avec les disciplines enseignées.  Plusieurs thématiques sont abordées : la connaissance de l’entreprise, l’histoire et la mémoire, la langue française et la prévention santé.
Depuis quatre ans que nous menons des actions éducatives, nous en constatons des bénéfices évidents chez les jeunes. Leurs postures changent, de même que leurs relations avec les formateurs. Le fait que formateurs et jeunes puissent se voir à l’extérieur de l’établissement, dans un autre contexte, permet de tisser des liens différents.
Les projets permettent également aux jeunes de développer des compétences transversales qui leur sont utiles dans leur quotidien ou dans des situations professionnelles, mais pour lesquelles ils ne sont pas formés dans le cadre des programmes classiques. Cela les aide aussi à changer les représentations qu’ils ont sur certains sujets.
»
 
Dominique Colin, proviseure du Lycée des métiers Heinlex à Saint-Nazaire
« Les AEL représentent un dispositif très bénéfique et enrichissant qui valorise les élèves et favorise le travail en équipe, grâce à l'intervention d'experts et une aide financière conséquente. Les interventions sont assurées par des structures extérieures qui ont un savoir-faire et des approches différentes des sujets, souvent plus ludiques que les cours habituels. De plus, la neutralité des intervenants facilite les échanges avec les élèves.
Par ailleurs, ces actions éducatives permettent aux enseignants et aux élèves d'apprendre à se connaître différemment en se retrouvant sur un projet commun qu'ils construisent ensemble. Un vrai travail d'équipe qui offre la possibilité aux élèves d'acquérir des notions et des compétences d'une façon "dynamique", et de s’enrichir mutuellement de compétences que les uns et les autres possèdent dans d'autres domaines (graphisme, sens de l'organisation, aisance orale, compétence informatique, caractère fédérateur...). Certains se révèlent plus moteurs que d’autres, mais tous acquièrent polyvalence, autonomie et sens des responsabilités. La valorisation des élèves est indéniable, notamment au moment de la restitution qui leur permet de travailler leur prestation orale. Et au-delà du prix obtenu, cette mise en lumière favorise l'estime de soi et la confiance en eux. C'est primordial en lycée professionnel.
Enfin, ce soutien financier régional supplémentaire est vrai coup de pouce, sans lequel, l'établissement ne pourrait pas mener à bien certaines actions avec des intervenants extérieurs en raison de leur coût. »

libre expression

Pour en savoir plus sur le point de vue des groupes politiques du Conseil régional :

à votre écoute

infos pratiques

Lycéens

lettres d’information de la région des pays de la loire

Newsletter TRANSPORTS

TRANSPORT

Newsletter CULTURE

CULTURE

Newsletter ENTREPRISES

ENTREPRISES

Newsletter EMPLOI, APPRENTISSAGE ET FORMATION PROFESSIONNELLE

EMPLOI

Newsletter ÉDUCATION

EDUCATION

Newsletter MA RÉGION

S'abonner à la newsletter Pays de la Loire

Newsletter ENSEIGNEMENT SUPERIEUR et RECHERCHE

ENSEIGNEMENT

Newsletter INTERNATIONAL

INTERNATIONAL

Gardez le fil