Région des Pays de la Loire
Lycéens

Commission "Éducation et lycées, orientation et lutte contre le décrochage, civisme".

Deux lycées à naître dans le Sud-Loire

Cliquez pour agrandir© Région Pays de la Loire / A. Monié - Les beaux matins

Onze mille élèves supplémentaires sont attendus dans les voies d’enseignement général et technologique d’ici à 2024 en Pays de la Loire. Fidèle à ses engagements pris dans sa Stratégie d’investissement dans les lycées 2018-2024, la Région des Pays de la Loire a annoncé, le 14 juin dernier, la construction de deux nouveaux lycées à Saint-Philbert-de-Grand-Lieu et à Vertou, ainsi que des travaux d’extension dans deux lycées existants, pour répondre à cette poussée démographique.

« Les outils de prospective mis en place par la Région dans le cadre de sa Stratégie d’investissement dans les lycées 2018-2024, ont révélé une situation plus complexe que prévue en Sud-Loire », a expliqué Christelle Morançais, présidente de la Région des Pays de la Loire.  « Face à l’enjeu éducatif et démographique que nous devons relever, j’ai choisi d’agir avec ambition et responsabilité en investissant 120 millions d’euros pour la construction de deux lycées polyvalents et l’extension de deux établissements existants. Accompagner la réussite des jeunes lycéens et apprentis ligériens reste pour nous une priorité. »
Après analyse de l’ensemble des dossiers déposés par les communes du secteur qui se sont portées candidates, il a été décidé de construire ces deux nouveaux lycées à Saint-Philbert-de-Grand-Lieu et Vertou. Une décision prise de façon objective, approfondie et participative. Chaque site a fait l’objet d’une étude détaillée et d’une visite sur place. Un comité de concertation, associant le conseil départemental de Loire Atlantique, le Rectorat, la DASEN 44, le collectif Nouveaux lycées Sud-Loire 44, la FCPE, la PEEP et les services régionaux, s’est rassemblé à plusieurs reprises.

1 200 places à Saint-Philbert-de-Grand-Lieu…


Les analyses croisées des effectifs existants et à venir, menées de concert entre la Région et le Rectorat, confirment qu’un lycée à Saint-Philbert-de-Grand-Lieu contribuerait à la fois à soulager immédiatement les lycées publics existants les plus en tension d’effectifs, comme Les Bourdonnières à Nantes, Jean Perrin à Rezé et Alcide d’Orbigny à Bouaye, et à accompagner la poussée démographique. Environ 400 lycéens de plus sont attendus à horizon 2024 sur ce secteur. Ce nouvel établissement offrira aussi une solution supplémentaire pour les jeunes des environs de Sainte-Pazanne, et réduira les temps de trajet des lycéens. Le site proposé présente un foncier adéquat et une qualité d’équipements publics de proximité de nature à accompagner l’arrivée du lycée dans des conditions optimales.
Il s’agira d’un lycée polyvalent (voies générale et professionnelle) d'une capacité estimée de 1 200 places, doté d’un internat de 80 places, d’un nouveau complexe sportif et d’une plateforme de car. Sa capacité pourra être augmentée à 1 500 places pour permettre le développement d'une offre de formation complémentaire ou faire face à une nouvelle croissance des effectifs. Objectif :  livraison pour la rentrée scolaire 2025.

… et 1 200 à Vertou

La poussée démographique de l’agglomération nantaise est telle - 75 000 habitants supplémentaires prévus au Plan local d’urbanisme métropolitain (PLUM) d’ici à 2030 -, qu’un complément d’étude démographique a été réalisé sur le secteur de Vertou, commune métropolitaine en forte poussée démographique, accueillant des collèges mais pas de lycée.
Après étude de la qualité du foncier proposé, des équipements publics existants, de la proximité immédiate de Nantes et de l’interconnexion des transports (C9, busway 4 et tram/train Nantes-Clisson), la Région a décidé de construire ici un second lycée polyvalent. D'une capacité de 1 200 places, extensible à 1 500, sans internat, doté d’un nouveau complexe sportif et d’une plateforme de cars, il permettra d’alléger significativement les effectifs des lycées Les Bourdonnières à Nantes, La Herdrie à Basse-Goulaine et Aimé Césaire à Clisson. Son ouverture est prévue pour la rentrée scolaire 2027.

Des extensions complémentaires à Pornic et Bouaye

En parallèle, la Région envisage de nouvelles extensions plus rapidement dans les lycées Alcide d’Orbigny de Bouaye et du Pays de Retz à Pornic, à horizon 2023.
Le premier, qui compte 1 037 élèves, a déjà fait l’objet d’une extension en 2017. Ces nouveaux travaux permettraient d’accueillir les 200 lycéens supplémentaires attendus à partir de 2024, selon les prévisions démographiques, complétées des résultats de l’étude capacitaire de 2017. Le lycée conforterait ainsi son rôle de réponse structurante sur les secteurs ouest du Sud-Nantes (Bouguenais) et de Sainte-Pazanne.
Quant au lycée du Pays de Retz à Pornic, lui aussi confronté à une forte poussée démographique, bénéficie déjà en ce moment de travaux d’extension pour accueillir 150 places supplémentaires. La Région a donc décidé de construire deux salles de classes supplémentaires en complément de l’extension en cours.  De quoi accueillir les élèves domiciliés à Saint-Brévin. Cette nouvelle extension, réalisée d’ici à 2023, sera couplée avec le lancement, dans l’année, d’une étude capacitaire afin d’objectiver le besoin en places supplémentaires.

libre expression

Pour en savoir plus sur le point de vue des groupes politiques du Conseil régional :

à votre écoute

infos pratiques

Lycéens

lettres d’information de la région des pays de la loire

Newsletter ÉDUCATION

EDUCATION

Newsletter ENTREPRISES

ENTREPRISES

Newsletter EMPLOI, APPRENTISSAGE ET FORMATION PROFESSIONNELLE

EMPLOI

Newsletter TRANSPORTS

TRANSPORT

Gardez le fil