Région des Pays de la Loire
Lycéens

Commission "Éducation et lycées, orientation et lutte contre le décrochage, civisme".

« Notre priorité : adapter la capacité d’accueil des lycées »

Cliquez pour agrandirAntoine Chéreau. ©Région Pays de la Loire / Ouest Médias

La nouvelle commission Education et lycées, orientation et lutte contre le décrochage, civisme est présidée par Antoine Chéreau. Le point sur ses missions, ses priorités et le budget.

Le périmètre de cette commission a évolué. Pouvez-vous en rappeler les missions ?
La mission première de la commission est de gérer le fonctionnement et l’investissement dans les lycées, c’est-à-dire l’ensemble des lycées publics mais aussi les lycées privés sous contrat d’association avec l’Etat ou le Ministère de l’Agriculture.
Nous avons également la responsabilité d’élaborer la carte des formations, en concertation étroite avec le Rectorat et la DRAAF. Cette carte évolue chaque année en fonction des propositions faites par les établissements et des priorités données par la Région, le Rectorat et la DRAAF.
La commission est aussi chargée de la question de l’orientation, dont la coordination globale a été transférée par l’Etat aux Régions, de même que la remédiation au décrochage, qui est, pour nous, un enjeu majeur de ce mandat.
Par ailleurs, nous avons également un grand volet dédié à l’action éducative, à la jeunesse et au civisme auquel nous attachons beaucoup d'importance. Nous voulons accentuer l’effort sur la cible des 15-20 ans, afin qu’ils puissent porter les valeurs du civisme au travers notamment du CRJ (Conseil régional des jeunes) et d’autres actions du Programme d’actions éducatives proposées dans les lycées et CFA. 
Enfin, parmi nos missions, nous aurons la responsabilité de l’application du Plan régional de soutien à l’agriculture via l’approvisionnement local de la restauration scolaire.

Quelles sont vos priorités en ce début de mandat ?
Notre première priorité est de mettre en adéquation les capacités de nos lycées avec les évolutions démographiques dans les Pays de la Loire. En effet, nous constatons qu’une fois l’ensemble des engagements régionaux réalisés tant sur la construction des nouveaux établissements que sur les extensions, la problématique des lycées en tension ne sera pas entièrement résolue. Il existe une vingtaine d'établissements en tension sur l’ensemble des Pays de la Loire, notamment en Loire-Atlantique et en Vendée. Devant ce constat, nous avons lancé deux études, l’une portant sur les évolutions démographiques par département, et une seconde sur la capacité d’accueil réelle des établissements. En effet, bien que le nombre d’élèves en 2016 soit le même qu’en 1996, on n’enseigne plus aujourd’hui de la même manière qu’il y a vingt ans, les conditions d’accueil ont évolué, de nouvelles normes sont apparues… il est donc essentiel que nous disposions d'indicateurs fiables sur le nombre de lycéens pouvant être accueillis dans les établissements.

Qu'avez-vous envisagé pour répondre à l'urgence ?
Nous avons décidé d’installer des classes modulaires dans les lycées en tension. C’est le cas par exemple au lycée des Bourdonnières où seront aménagées des salles de cours provisoires et un point chaud supplémentaire pour désengorger le restaurant scolaire. Mais il ne s’agit que de mesures de court terme. Notre objectif est d’agir dans une logique de long terme. Nous souhaitons donc pouvoir disposer rapidement des premiers résultats de ces études afin de définir le nouveau programme d’investissements dans les lycées pour la période 2017-2022.
Concernant la sécurité dans les établissements, c'est une priorité du nouveau conseil régional et nous avons d'ailleurs engagé des crédits à auteur de 2 M€ au budget 2016 en ce sens.
Enfin, s’agissant du financement des aides aux jeunes, la Région s'est engagée à un retour à l’équité entre enseignement privé et public dans les trois ans, au lieu des cinq ans prévus initialement. Tous les jeunes doivent être accompagnés et la liberté de choix des familles doit être respectée.

Justement s’agissant du budget, le conseil régional a voté mi-avril une enveloppe de 193,12 M€ dédiée à votre commission…
C’est un budget important, le 3e du budget régional. Malgré un contexte financier contraint, nous ne réduisons pas la voilure pour le fonctionnement des lycées. Nous avons choisi au contraire de maintenir le niveau d’engagement de la Région.
Ce premier budget est d'ailleurs marqué par l’ouverture de 400 M€ d’autorisations pluriannuelles afin d’assumer nos responsabilités en matière de construction, de réhabilitation, d’aménagement et de sécurisation des lycées, ainsi que les engagements pris antérieurement dans le cadre du Programme d’investissement des lycées 2011-2016 auprès du monde éducatif.

Composition de la commission Education et lycées, orientation et lutte contre le décrochage, civisme
Antoine Chéreau (13èmeVP), président (LR)
Isabelle Leroy (8ème VP), lycées (UDI-UC)
Pauline Mortier, décrochage (LR)
Béatrice Latouche, orientation (LR)
Philippe Barré (UDI-UC)
Isabelle Mérand(UDI-UC)
Maï Haeffelin (SERR)
Aykel Garbaa (SERR)
Franck Nicolon (EELV)
Alain Avello (FN-RBM)

Lycéens

lettres d’information de la région des pays de la loire

Lettre d'information de la commission Commission éducation et lycées, orientation et lutte contre le décrochage, civisme

EDUCATION

Enseignement supérieur et Recherche dans la Région des Pays de la Loire

Enseignement supérieur et Recherche dans la Région des Pays de la Loire

Lettre d'information de la commission Entreprise, développement international, tourisme, innovation, enseignement supérieur et recherche

ENTREPRISES

Lettre d'information de la commission transports, mobilité, infrastructures

TRANSPORT

Lettre d'information de la commission emploi, apprentissage, formation professionnelle, insertion

EMPLOI

Lettre d'information de la commission culture, sport, vie associative, bénévolat et solidarités

CULTURE

( région Lettre de la CP

La lettre de la commission permanente

Gardez le fil